Télécharger la newsletter au format PDF

Comment améliorer ses outils de pilotage?

Il faut tout d’abord envisager les  problématiques liées aux outils de pilotage par une approche globale et systémique, en partant des  résultats recherchés par le management et les parties prenantes afin d’éviter tout investissement  financier et en temps superflu. Penser processus et résultat, surtout ne pas chercher la solution dans la quête du logiciel providentiel.Tout tableau de bord trouve sa source dans la clôture régulière et très rapide (quelques jours tout au plus) de ses comptes financiers et des informations statistiques. Avec une analyse fine des processus et sans avoir peur de remettre en cause ses paradigmes, la chose est plus facile qu’il n’y parait. Je me rappelle de ce mois d’été qui apparaissait devoir être l’enfer de mes responsabilités en tant que Controller du centre Européen d’une multinationale. Cependant, à dix-huit heures nous étions sur une terrasse d’Ouchy, levant nos verres à la réussite de notre clôture mensuelle en 1 jour, première d’une longue série.

Attention aussi de ne pas conduire en regardant dans le rétroviseur. Trop souvent les tableaux de bord ne donnent qu’une vision du passé (ventes, marges, taux de rotation du personnel, etc, etc, …). Ces informations sont utiles, elles mesurent le chemin parcouru, mais elles ne donnent aucune piste sur où va le chemin (allons-nous atteindre nos objectifs / notre stratégie se met-elle en place ?).

Pour avoir une idée où mène le chemin, quelle bifurcation prendre, il faut un GPS. Ce GPS ce sont les indicateurs prospectifs. Les indicateurs prospectifs sont ceux qui indiquent la réalisation des initiatives managériales. Ils doivent être alignés sur votre vision, votre stratégie et sont donc spécifiques à votre entreprise. En illustration, quelques exemples ci-dessous.

 

Domaine Rétrospectifs Prospectifs
Voiture Km sans panne Température du moteur
Santé Crise cardiaque (ou pas) Taux de cholestérol
Economie Variation du produit national brut Dépenses d’investissement
Finance Chiffre d’affaire % du chiffre d’affaire réalisé sur les nouveaux produits
Production Productivité % d’employés ayant suivis une formation « qualité »
Ressources humaines Taux de rotation du personnel % d’augmentation de l’intérêt pour des positions internes.

En résumé, un bon tableau de bord doit être succinct, émis régulièrement et rapidement, contenir peu d’indicateurs, indiquer l’avancement des initiatives managériales et donner des indications sur le futur. Sans quoi il arrive comme la grêle après la vendange et ne permet pas de corrections à temps. Il y a pire qu’une mauvaise nouvelle, une mauvaise nouvelle trop tard !

En savoir plus sur notre manière de faire
Auteur : Bertrand Jamolli, exterminateur de tourments “finance et administration”, il offre entre autres un soutien aux entreprises dans la mise en place de tableaux de bord. Bertrand a occupé des postes à responsabilités en finance et RH tant en milieux internationaux qu’en PME. Il est au bénéfice d’un master en gestion d’entreprise et des diplômes de l’Advanced Management Program CRPM et du Management Ressources Humaines CRQP.