Télécharger la newsletter au format PDF

Les certifications en gestion de projet? Laquelle pour moi?

D’où ça vient ?
Historiquement, c’est principalement l’absence de cursus de formation en gestion de projet qui a suscité l’intérêt pour les certifications : D’une part les recruteurs avaient besoin de repères et d’autre part, les individus voulaient faire reconnaître leurs qualifications. Ce double intérêt convergent a trouvé réponse dans les certifications : Les recruteurs peuvent faciliter leurs appréciations et leurs annonces en faisant référence à des certifications que les individus mettent en avant pour démontrer leur qualification.
N’oublions pas que 10 ou 15 ans en arrière, nombreux étaient les chefs de projet à avoir appris « sur le tas » ! Actuellement, de nombreuses écoles et universités ont incorporé la gestion de projet dans leurs cursus, ce qui permet d’assurer une formation plus structurée qu’auparavant.

Mais alors, certification ou formation en gestion de projet ?
Les deux ! Une certification n’a pas pour vocation d’apprendre le métier à quelqu’un mais de valider des connaissances ou des compétences. Une formation en gestion de projet vous emmène, elle, à maîtriser des méthodes, des outils et des techniques pour bien gérer un projet.
La voie idéale est donc de se former en premier (par exemple avec une formation Projecto©), pour apprendre le métier de chef de projet, puis de valider ses expériences par une certification.

Quelles sont ces certifications ?
Pas moins de 5 grandes certifications en gestion de projet sont reconnues en Suisse. Parcourons-les :

Les certifications du Project Management Institute (PMI) nous viennent tout droit des Etats-Unis et ont une reconnaissance internationale. La plus répandue, la certification « Project Management Professional (PMP®) » s’adresse à des chefs de projets ayant 3 à 5 années d’expérience, alors que la certification « Certified Associate in Project Management (CAPM®) » s’adresse aux nouveaux venus dans la profession. Ces deux certifications demandent à connaître sur le bout des doigts le guide PMBOK® (Project Management Body of Knowledge) et les processus qui composent la méthodologie du PMI. Et ce ne sont là que les deux certifications les plus répandues.

 

Les certifications Hermès ont également cette vision méthodologique de la gestion de projet et sont encore plus proches de nous puisqu’elles nous viennent de la confédération. La méthode Hermès inclut également des modèles de documents, des procédures dédiées et un outil de suivi de la méthode, ce qui en fait une méthode très concrète.

Les certifications Prince2 ™ nous viennent du Royaume-Uni et elles ont également une approche méthodologique importante pour apprécier deux niveaux de qualifications, un niveau fondamental et un niveau de praticien.

Les certifications de l’« International Project Management Association » (IPMA) ont vus le jour en Suisse et sont également très représentées dans le monde entier bien que plus répandues en Europe. Ces certifications s’adressent tant aux nouveaux chefs de projet (IPMA-D) qu’aux chefs de projets expérimentés (IPMA-C/B/A). Ces trois niveaux de certifications sont associés avec des niveaux de complexité des projets gérés. En effet, les certifications IPMA visent à évaluer les compétences d’un chef de projet à bien gérer ses projets.

La dernière gamme de certification est plus récente. Elle concerne spécifiquement les méthodes agiles et est proposée sous plusieurs formes comme Scrum Master ou par des instituts comme le PMI ou Prince2

Mais laquelle choisir ?

Il est vrai que nous avons tout de même un certain choix, mais il est facile de concentrer son attention sur une certification particulière en se posant 5 questions :

  • Est-ce que je veux montrer mes connaissances d’une méthode ou mes compétences à gérer un projet. Seules les certifications IPMA utilisent une orientation compétence alors que les autres ont plus une approche méthodologique. A noter que le guide PMBOK® est une norme en Management de Projet (ANSI) qui est très proche de la norme ISO 21’500:2012.
  • Est-ce que je veux convaincre une entreprise ou institution qui travaille avec la confédération ? La méthode Hermès est utilisée par la confédération et les organisations proches et devient incontournable dans ces environnements.
  • Est-ce que je veux travailler en Amérique du Nord ou avec une entreprise nord-américaine ? Pour les entreprises fortement internationales ou nord-américaines, les certifications PMI sont très pertinentes.
  • Est-ce que je veux présenter mes connaissances à des entreprises ou organisation anglaises ? L’influence des certifications Prince2 sera alors un avantage.
  • Est-ce que je veux démontrer ma capacité à gérer des projets agiles ? Seules les certifications Scrum, PMI-ACP et Prince2 Agile sont dédiées à cette approche émergente.

 

Combien ça coûte de se certifier ?

PMI

www.pmi.org ou
www.pmi-switzerland.ch

CAPM
Environ 250€ plus une préparation spécifique (compter environ CHF 4’000.-)
PMP
Environ 465€ plus une préparation spécifique (compter environ CHF 4’000.-)
IPMA

www.ipma.world et
www.vzpm.ch

IPMA-D
CHF 900.- plus une solide formation en gestion de projets.
IPMA-B
CHF 3’900.- plus une solide formation en gestion de projets.
Prince2

www.prince2.ch

Fondamental
Les formations incluent l’examen et coûte entre CHF 1’500.- et CHF 2’500.-
Practitioner
Les formations incluent l’examen et coûte entre CHF 2’500.- et CHF 3’500.-
Hermès

www.hermes.admin.ch

Foundation
L’examen coûte CHF 400.- et les formations se situent autour de CHF 1’500.-
Advanced
L’examen a un coût de CHF 1’050.- et les formations d’environ CHF 2’000.-
Scrum

www.scrum.org

Scrum Master I
L’examen a un coût de 150$ et les formations CHF 1’000.- à 1’500.-
Scrum Master III
Au total les examens cumulent un coût de 1’400$ et les formations CHF 2’000.- à 3’000.-

Vu l’investissement personnel et financier, est-ce que cela vaut le coup ?

L’employabilité et la reconnaissance font de ces certifications de précieux sésames. De nombreuses offres d’emploi mentionnent des certifications qui sont des plus évidents voire un prérequis.

Ceci dit, votre formation et vos expériences sont très valorisées et il ne faut pas croire qu’une certification va les remplacer. De nombreux certifiés n’ayant pas les compétences nécessaires réussissent à convaincre mais pas à mener des projets au succès. Leur carrière est alors compromise…
Pour faire le point, n’hésitez pas à nous contacter ! Nous échangeons volontiers sur ces sujets, sur les prérequis et sur l’intérêt ou l’adéquation de ces certifications pour vous.
Nous accompagnons également les départements de ressources humaines dans la construction de parcours de développement de compétences et dans le recrutement de vos chefs de projet.

 

Auteur : Thierry Labriet, certifié PMP et IPMA-B, contributeur au guide PMBok® de PMI et au Swiss-ICB4 d’IPMA , formateur professionnel FSEA1 et auteur du livre “Devenir chef de projet certifié CAPM®”.
Au-delà de sa connaissance des standards, c’est son pragmatisme qui permet à